Piet Mondrian au musée Marmottan

Le musée Marmottant Monet expose à travers la collection Salomon Slijper la part figurative du corpus de Piet Mondrian qui a longuement coexisté avec l'abstraction.
piet-mondrian_abstract-art_paintings

Pieter Cornelis Mondriaan (1872/1944) « francisé » en Piet Mondrian, afin d’être plus aisément prononçable, a été jusqu’à un âge avancé un peintre figuratif engagé et talentueux. Cet aspect de sa carrière a été très largement minimisé par ses biographes et les critiques d’art. Ils ont préféré voir dans la longue période figurative de Piet Mondrian une lente évolution vers le dépouillement.

Or, non seulement le peintre néerlandais n’est devenu totalement abstrait qu’à partir des années 1918-1920, vers donc la cinquantaine, mais il a continué toute sa vie durant à exécuter des œuvres figuratives y compris après 1920, notamment en peignant chaque matin une fleur, comme il l’avait fait à ses débuts pour gagner péniblement sa vie.

Par ailleurs, Piet Mondrian n’est pas arrivé à l’abstraction géométrique pure par réduction ou apurement mais en tenant en parallèle la démarche figurative, les expériences picturales inspirées des mouvements artistiques de l’époque, et des œuvres presque sans figuration à l’aspect parfois très ornemental.

En outre, l’instauration d’une peinture hors de la représentation du sensible vouée à l’exaltation de son « essence propre », c’est-à-dire son médium défini comme étant la planéité, la couleur pure, ne pouvait pas constituer en soi une fin pour Mondrian ou ses contemporains engagés dans la même voie spirituelle. Cette conception tributaire des années 1950, en particulier de Clement Greenberg est une forme courante d’anachronisme[...]

Source : artefields.net

Paru en premier sur artefields.net : Piet Mondrian, un grand peintre figuratif